10 jours en Croatie : itinéraire au bord de la mer Adriatique.

Avec mon groupe de copines, nous avons décidé de découvrir la Croatie lors de 10 jours de vacances à l’été 2021. Après la Grèce et l’Italie, ce pays d’Europe nous paraissait être un bon compromis pour profiter des plages et faire la fête à petit prix. Découvrez notre itinéraire d’une durée de 10 jours dans le sud de la Croatie au bord de la mer Adriatique adaptable en 13 jours.


Type de voyage : petit à moyen budget.

Pour des personnes à la recherche de vacances de qualité sans avoir à dépenser une grosse somme d’argent, la Croatie me semble être une destination appropriée. Pour ce voyage, nous avons décidé de ne pas louer de voiture car le déplacement entre les différentes villes se faisait en ferry. Concernant nos choix de logements, nous sommes partis sur des logements qui nous coûteraient le moins cher et qui nous permettaient d’être très biens situées pour tout faire à pied ou presque.


L’itinéraire de 10 jours dans le sud de la Croatie.

Lors de notre voyage en Croatie, nous avons décidé de nous focaliser sur trois villes phares dans le sud de la Croatie et de profiter de tout ce qui pouvait être fait aux alentours de ces destinations. Moins sportif en terme de nombre d’arrêts que notre itinéraire de 10 jours en Grèce dans les cyclades, l’itinéraire que nous avons choisi nous fera passer les villes de Dubrovnik, de Split et par l’île de Hvar et le tout en 10 jours.

Step 1 – Arrivée à Dubrovnik2 nuits


L’impressionnante ville de Dubrovnik.

Dubrovnik est une ville du sud de la Croatie située sur la mer Adriatique. Elle est mondialement connue pour être l’un des lieux de tournage de série Game Of Thrones. Dépaysante et pleine de surprises, cette ville a été ma destination coup de coeur de ce périple en Croatie. La ville est séparée en nombreux quartiers et le plus connu est celui de la vieille ville car il est entouré d’énormes remparts datant du XVIe siècle et la globalité des points touristiques se trouvent à l’intérieur ou aux proches alentours.


Ce que nous avons fait en 3 jours à Dubrovnik.

Arrivées au petit matin à Dubrovnik, nous avons pris un Uber de l’aéroport pour se rendre à notre logement. Vous avez également des bus qui vous emmènent dans le centre ville pour 200 kunas par personnes (27 euros en moyenne). Sur le chemin, on est déjà plongé dans la beauté de la Croatie et la vue sur la mer Adriatique.

Une fois installées et les valises déposées à notre logement, nous sommes allées à pied dans le quartier de la vieille ville pour découvrir les fameux remparts, les petites ruelles et tout ce qui est caractéristique de ce quartier. Nous avons décidé de déjeuner dans une ruelle parallèle à la Rue Stradun avant de partir à la plage Sveti Jakov, accessible à 30 minutes à pied du centre ville mais moins peuplée et plus impressionnante que les autres plages.

Après une bonne journée à profiter de la mer et à s’être baladées, nous partons pour fêter notre première soirée en Croatie au Banje Beach Club ouvert jusqu’à 4/5 heures du matin localisé sur la plage du même nom juste à côté de la vielle ville.

Après une soirée forte en émotion, le lendemain a été beaucoup plus calme. Nous avons piqué quelques têtes dans l’eau d’une petite crique à côté de la plage de la veille avant de partir assister au coucher du soleil sur le mont Sdr. C’est LE spot idéal pour regarder un coucher du soleil se poser sur la ville de Dubrovnik et sur la mer en face. Une activité que je recommande vivement !

À savoir : le mont Sdr est accessible à pied via une randonnée d’une heure au départ de la rue Jandraska Cesta, en voiture ou uber et en téléphérique.

Pour terminer cette dernière journée à Dubrovnik, directement après le coucher du soleil nous sommes allées dîner puis nous balader sur le Rue Stradun (la plus connue de toute la ville) tout en dégustant une glace et appréciant les éclairages nocturnes installés sur les remparts.

Petit conseil : Si c’était à refaire, j’aurai passé une nuit de plus à Dubrovnik pour pouvoir en voir un peu plus car finalement, deux jours ce n’était pas assez pour profiter pleinement de la ville.


Où dormir à Dubrovnik : notre logement dans le quartier Ploce

Il y a plusieurs quartiers où loger à Dubrovnik. Pour être au plus près des activités touristiques et la vie nocturne, trois choix s’offrent à vous :

  • Dormir dans le quartier de la vieille ville, où les logements sont chers pour ce que c’est. Mais vous serez au coeur de l’animation et vous dormirez dans un quartier totalement dépaysant où vous aurez restaurants, pharmacies, bars etc. à portée de main.
  • Dormir dans le quartier Ploce, accessible à seulement quelques minutes à pied de l’entrée de la vieille ville. Un peu plus dans les hauteurs, ce quartier propose tout type d’hébergement et c’est aussi là où se trouve les plus belles plages de Dubrovnik et de nombreuses soirées.
  • Dormir dans le quartier de Pile, à l’autre extrémité de la vieille ville. C’est une option qui s’offre pour avoir peut-être un peu plus de tranquillité car les logements sont plus isolés.

Bien entendu, d’autres quartiers existent dans Dubrovnik, mais je vous conseille de rester au plus près de la vieille ville pour pouvoir accéder à tout à pieds en quelques minutes seulement.

Nous concernant, c’est dans le quartier Ploce que nous avons trouvé notre bonheur grâce à Airbnb. Nous avons opté pour un logement offrant une magnifique vue sur Dubrovnik depuis la terrasse mais également assez proche de la vieille ville et des points touristiques pour s’y rendre à pied. Nous avons été agréablement surprises par la qualité de notre Airbnb et la sympathie des propriétaires Croates.

Capacité :

6 personnes max

Note du logement :

Note : 4.5 sur 5.
Prix :

27 euros la nuit par personne


Plus de détail sur les activités à faire à Dubrovnik.

Step 2 – Quelques jours sur l’île de Hvar – 4 nuits


L’île huppé et ensoleillée de Hvar.

On pourrait comparer l’île de Hvar au St-Tropez français. En effet, on y trouve du « beau monde », de la fête, de beaux paysages, de grands yatchs et de nombreux beach club. Les prix sont un peu plus chers que dans les autres villes que nous avons visité mais cela vaut le détour quand on découvre la beauté de cette île. Il ne passait pas un jour sans que nous allions nous baigner.


Ce que nous avons fait en 4 jours à l’île de Hvar.

Arrivées à Hvar, nous avons été surprises par la chaleur en ce mois de juillet. A vrai dire, en Croatie en général, pendant l’été, il est difficile de s’éloigner trop longtemps d’un point d’eau. On était bien contentes de pouvoir se jeter dans l’eau turquoise des nombreuses plages de l’île.

Le premier jour, nous sommes restées dans les alentours de la ville de Hvar où on peut accéder à de nombreuses activités aux alentours à pied. On se baigne à la plage, on se balade dans les petites ruelles du village, on s’arrête déjeuner à un restaurant et on peut même y louer des bateaux sans permis pour se rendre aux petites îles en face : les îles infernales.

Pour notre deuxième journée nous avons découvert un autre coin de l’île : la ville et les plages de Stari Grad (sur la photo). Beaucoup moins touristiques et occupées que celles de la ville de Hvar, on s’y est rendu en taxis et nous avons découvert de superbes endroits autour de son port qui nous a offert un magnifique coucher du soleil.

Au programme dans la suite de notre séjour à Hvar, on décide de louer des quads et de sillonner les plages de l’île, on passe ensuite une journée au carpe diem beach club (un beach club accessible uniquement en bateau depuis Hvar) pour s’imprégner de la vie jet-setteuse de la destination.

Un autre jour, on loue finalement notre petit bateau sans permis pour passer une journée en mer à se baigner dans les criques des plages des îles infernales. Pendant la journée en mer, on s’arrête dans un petit restaurant perdu au milieu d’une île qui vaut tellement le détour : au Konoba Dionis.

Plus d’informations à venir sur un article dédié aux activités à faire à Hvar.

Petit conseil : Si c’était à refaire, je serai restée une journée de moins à Hvar pour en passer une de plus à Dubrovnik et équilibrer un peu plus le séjour.

Restaurant coup de coeur : Konoba Dionis sur l’une des îles infernales. Accessible en bateau.


Où faire la fête à Hvar ?

En temps de covid, peu de lieux étaient ouverts jusqu’à tard le soir pour faire la fête dans l’île de Hvar à part le Carpe Diem Beach Club. Ouvert de jour comme de nuit, on peut y faire la fête sur des rythmes électro et assister à un show en plein air. Le départ de fait depuis le port de Hvar où des bateau nous y emmènent en 15 petites minutes.

D’autres options s’offrent à vous si vous voulez faire la fête plus tôt, les beach club de l’île dont notamment le Hula Hula Beach Bar mais lui qui fermait aux alentours de 21h. Il y également de nombreux petits bars ouverts en ville mais il y avait beaucoup trop de monde à notre goût.


Où dormir à Hvar : notre logement à Hvar.

On a trouvé ce logement sur Airbnb qui représentait un bon compromis en terme de localisation et de prix. Tout proche à pied du port de Hvar, on était juste en face du Hula Hula Beach Bar et de l’hôtel Amfora, l’un des plus connu de l’île. Logement assez fonctionnel, il était quand même un petit peu en hauteur et sous 40 degrés, la route pour y accéder était un peu épuisante. Tout était propre, si je devais trouver un point négatif c’est qu’il manquait pas mal de vaisselle pour pouvoir se faire à manger chez nous, il manquait par exemple des plats pour utiliser au four.

Capacité :

6 personnes max

Note du logement :

Note : 4 sur 5.
Prix :

34 euros la nuit par personne

Step 3 – Fin de séjour à Split et découverte de Krka National 2 nuits ou plus


La touristique ville de Split.

Split est l’une des villes les plus visitée et peuplée de Croatie. Elle est réputée pour son centre ville entouré de remparts comme dans une forteresse. Pour être honnête le centre ville est très beau, très animé et c’est un musée à ciel ouvert mais aux alentours de ce quartier, j’ai trouvé les rues et les plages particulièrement sales. Cette ville n’a pas été ma destination préférée, il y avait beaucoup trop de monde et ce n’était pas à la hauteur du début de notre séjour.


Ce que nous avons fait en 3 jours à Split.

On arrive à Split en ferry avec la compagnie jadrolinija et on part directement auprès de notre logement. Split est l’étape finale de notre voyage mais certaines de mes copines rentrent plus tôt que d’autres donc au cours du séjour, on changera de logement pour ne pas payer de chambres inoccupées.

A split, en fin juillet/début août règne une chaleur presque insoutenable et se balader dans le centre ville en journée devient presque impossible car les ruelles sont petites, il n’y a pas de vent et le soleil se reflète sur les pierres du sol et des murs. Au programme de notre séjour à Split, on décide donc de louer de nouveau un bateau grâce au site internet Click & Boat. Cette fois-ci nous nous offrons un gamme plus haute (heureusement que certaines d’entre nous avons le permis bateau) ! On passe alors la journée dans une mer plus que transparente, on jette l’ancre aux abords de criques où nous sommes seules au monde. Franchement les cotes de la Croatie valent le détour en bateau !

Le lendemain, nous partons visiter le Krka National Park et ses cascades. Pour s’y rendre, on fait appel à un chauffeur privée qui nous y déposera et viendra nous chercher à la fin de la balade car le lieu est à 44 minutes en voitures de Split. Ce parc national de Krka est l’un des plus connu de la Croatie et c’est aussi :

  • 200 kunas par personnes l’entrée (25 euros)
  • 1h30 de balade sur les sentiers aménagés faisant le tour des cascades,
  • la baignade interdite depuis 2021 (à notre plus grand malheur)
  • un lieu beaucoup trop touristique à mon goût.

Mon avis : Le Krka national Park est un incontournable en Croatie mais personnellement au vue du prix à la journée, des foules de touristes et de l’interdiction de s’y baigner, je n’y retournerais pas.


Prolonger le séjour de 3 jours à Split.

La plupart de mes copines sont parties au bout de 10 jours de vacances en Croatie, mais avec Linnéa, nous n’avions pas d’impératifs en France alors, on a décidé de rester plus longtemps. Pendant ces trois jours supplémentaires on a pu profiter pleinement du centre ville de split, de faire une randonnée dans le parc Marjan pour se rendre aux plus belles plages de la ville. On s’est baladé au marché de Stari Pazar avec nos amis rencontrés en auberge de jeunesse et on a visité le musée de l’illusion.


Où dormir à Split : deux logements : un airbnb et une auberge de jeunesse.

Split a été la ville où nous avons eu le plus de mal à trouver un logement convenable à un prix raisonnable. Et malgré nos recherches pendant de longues semaines, nous avons dû choisir « le moins pire » de ce qu’on trouvait. Nous avons dormis dans deux logements : l’un aux alentours du centre ville de Split quand nous étions 6 et puis à une auberge de jeunesse en plein centre de la vieille ville quand nous étions plus que 2 les 3 derniers jours.

Petit conseil : Prenez-y-vous à l’avance pour réserver vos logements à Split et n’hésitez pas à mettre un peu plus de budget pour être dans un logement bien placé et bien équipé.

Logement pour 6 à éviter.

En arrivant toutes les 6 à notre premier logement, la personne en charge de nous donner les clés avait plus d’une heure de retard. Imaginez nous dans une cage d’escaliers avec toutes nos valises attendant patiemment ce monsieur ! Le logement était proche à pied du centre ville et avait une très jolie vue mais la propreté était clairement à désirer (il y avait encore de la nourriture dans le four). Les deux chambres n’avaient pas de clim, rendant les nuits insupportables. Seul le salon où se trouvait un canapé lit pouvait profiter de fraicheur. Le propriétaire vivait juste à côté et fumait des cigarettes à gogo, je vous laisse donc imaginer l’odeur.

Pour conclure, je n’intègre ce logement ici que pour vous conseiller de ne pas y aller.

Capacité :

6 personnes max

Note du logement :

Note : 2 sur 5.
Prix :

20 euros la nuit par personne

Auberge de jeunesse à Split.

A la fin de notre séjour, nous étions plus que deux. Nous avons donc opté pour une auberge de jeunesse parfaitement placée en plein centre ville de Split.

Y loger nous a permis de rencontrer deux voyageurs avec qui nous avons sympathisé, une brésilienne et un argentin. L’auberge était assez propre, la literie très confortable. Petit bémol mais comme dans toutes les auberges, est le bruit des personnes avec qui on partage son dortoir quand ils rentrent de soirée.

Pour conclure c’était une bonne option pour des personnes ayant un très petit budget et voulant rencontrer du monde sur place.

Note du logement :

Note : 3 sur 5.
Prix :

13 euros la nuit par personne


Conseils pratiques pour votre voyage en Croatie.

La chaleur

A l’été 2021, le soleil et la chaleur ne blague pas avec les touristes, prévoyez votre casquette et votre bouteille d’eau.

Ferrys & logements

Pensez à reserver vos logements et ferrys à l’avance.

Monnaie

La monnaie locale est le Kuna, je vous conseille de prendre une option à la banque pour ne pas payer de frais sur place et de retirer des sommes d’argent importantes à chaque fois sur place.

Les croates

Les croates sont très sympathique mais toujours en retard et parfois légèrement racistes envers les étrangers (cela a été le cas à Split).


Le budget pour 10 jours en Croatie.

Pour 10 jours en Croatie en passant par Dubrovnik, Split et Hvar, comptez à peu près 1200 euros par personne dont 600 euros de repas et d’activités et 600 euros de vol, ferry et hébergements.


Vidéo de notre voyage de 10 jours en Croatie.

0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :